5 Mar 2019

Consultant – Chef de projet

Job Description

Consultant – Chef de projet

Projet : Renforcement du rôle de l’Assemblée nationale de Djibouti dans la promotion et la *protection des droits de l’homme (PRAN)**

L’Union interparlementaire est l’organisation internationale des parlements. Elle a été créée en 1889. Foyer de la concertation interparlementaire à l’échelle mondiale, l’UIP œuvre pour la paix et la coopération entre les peuples et pour l’affermissement de la démocratie par le dialogue politique et des mesures concrètes. Son action vise à promouvoir, à protéger et à renforcer la démocratie partout dans le monde. Elle est engagée à changer de manière concrète et positive la vie des gens en mettant sur pied des parlements nationaux forts.
L’UIP est actuellement composée de 178 Parlements membres et 12 Membres associés. Elle travaille en étroite collaboration avec l’Organisation des Nations Unies et d’autres organisations partenaires dont elle partage les objectifs.

Le renforcement de la démocratie est au cœur du travail de l’UIP. La démocratie met en œuvre les droits fondamentaux, la justice sociale, le développement durable et la paix, et constitue ainsi le meilleur système sur lequel les gouvernements peuvent s’appuyer. Des parlements forts constituent la pierre angulaire de la démocratie. Ils représentent la volonté du peuple, adoptent des lois et demandent des comptes aux gouvernements. En tant qu’organisation mondiale des parlements, l’UIP veille à ce que les pratiques démocratiques s’implantent, se développent et se pérennisent dans le monde.

Le travail de l’UIP est fondé sur les Principes communs en matière d’assistance aux parlements qui décrivent une série de principes fondamentaux pour la planification et la mise en œuvre de programmes visant à renforcer les parlements.
Contexte du projet

Le projet, mis en œuvre par l’UIP et financé par la Commission européenne, a pour objectif global la promotion de la démocratie et les droits de l’homme par le biais de l’Assemblée nationale de Djibouti.

Les dernières élections législatives ont eu lieu le 23 février 2018. Il s’agit des premières depuis le changement de la Loi électorale de janvier 2018, augmentant le quota pour la participation des femmes à 25 pour cent. L’Union pour la majorité présidentielle (UMP), a remporté 57 sièges sur 65. Sur ces 65 sièges, 17 parlementaires de l’Assemblée nationale sont des femmes (26 pour cent). L’Assemblée nationale comprend six Commissions permanentes, dont deux sont présidées par des femmes parlementaires, l’une d’entre elles faisant partie de l’opposition. L’administration parlementaire comprend les directions de la procédure législative, de la documentation et de l’expertise technique, de l’expertise juridique et économique et une direction administrative et financière.

Le projet cherche à renforcer le rôle de l’Assemblée nationale en matière de promotion et de protection des droits de l’homme, qu’il s’agisse de droits politiques, civils, économiques, sociaux et culturels, de développement ou d’égalité entre hommes et femmes à Djibouti.

Ce projet s’adresse en premier lieu aux membres et au personnel de l’Assemblée nationale. Il est conçu pour avoir un impact direct sur le travail de l’Assemblée nationale en matière de droit de l’homme et, partant, pour bénéficier à l’ensemble des citoyens de Djibouti. Un accent sera mis sur les besoins, la participation et la contribution effective des femmes en politique.

Le projet couvre la période allant d’avril 2019 à mars 2020. Pour la mise en œuvre des activités, l’UIP cherche à recruter un(e) chef de projet basé(e) à Djibouti.

Objectif général

Le (la) Chef de projet sera rattaché(e) hiérarchiquement au Chargé de programme basé au Siège de l’UIP à Genève. Le (la) Chef de projet aura pour fonction principale d’assurer la gestion globale du projet qui lui est confié. Ceci inclut les différentes dimensions de la gestion de projet, telles que décrites ci-dessous.

Responsabilités : Dans le cadre des attributions qui lui sont déléguées, le (la) titulaire sera chargé(e) des activités suivantes :

Gestion technique et financière

Le (la) Chef de projet est directement responsable de la bonne exécution technique et financière du projet, sous la supervision du Chargé de programme de l’UIP. Dans ce cadre, le (la) Chef de projet est garant(e) de la bonne planification et de l’exécution des activités ainsi que de la gestion et de la coordination des relations avec les partenaires et les prestataires du projet. Il est responsable de l’application des procédures internes de l’UIP et de celles des bailleurs de fonds.

En cohérence avec les Principes communs en matière d’assistance aux parlements, une approche soulignant le renforcement des capacités de l’Assemblée nationale (cadres, député(e)s, etc.) à piloter davantage leur propre développement sera adoptée.

Gestion contractuelle

Le (la) Chef de projet est responsable de la préparation des rapports narratifs et financiers, en coordination étroite avec le Chargé de programme et les services administratifs et financiers de l’UIP.

Gestion d’équipe

Le (la) Chef de projet est directement responsable de l’organisation du travail de son équipe, du suivi et de l’évaluation de leurs actions. Il/elle est dans ce cadre responsable de la bonne application des procédures internes relatives à l’organisation du travail et à la gestion des ressources humaines. Le (la) Chef de projet peut être amené(e) à assurer directement ou à participer au recrutement du personnel nécessaire au projet qui lui est confié.

Suivi et évaluation du projet et capitalisation des savoir-faire

Le (la) Chef de projet est responsable du suivi et de l’évaluation du projet. Sous la supervision du Chargé de programme de l’UIP, il/elle participe activement à la collecte d’informations permettant d’évaluer l’avancement et l’impact des activités. Il/elle participe directement à la capitalisation des savoir-faire, à la production et à la mise en œuvre d’outils de communication selon les critères de l’UIP et ceux des bailleurs de fonds (par exemple, des “histoires vécues”, des reportages, etc.)

Profil

Compétences professionnelles

Excellente connaissance de l’élaboration, de la gestion, de la mise en œuvre et de l’évaluation des programmes ; aptitude confirmée à produire des rapports et des documents ; excellente connaissance du rôle, de la structure et du mode de travail des parlements ; capacité à travailler sous pression et dans des délais serrés de manière autonome.
Planification et organisation : aptitude avérée à planifier et organiser le travail, dans le respect de l’orientation stratégique globale de la Division des programmes et de l’UIP en général.
Communication : excellente aptitude à rédiger et à communiquer en français, tant à l’oral qu’à l’écrit ; aptitude à rédiger des rapports clairs, concis et exploitables.
Outils technologiques : maîtrise des applications informatiques et d’Internet ; maîtrise des logiciels MS Office, en particulier des tableurs.
Travail d’équipe : sens des relations humaines ; aptitude avérée à travailler dans un cadre multiculturel et pluriethnique, et à entretenir des relations de travail efficaces avec des personnes de nationalités et de cultures diverses ; aptitude à diriger et à susciter l’adhésion dans le travail d’équipe.
Souci de l’égalité hommes-femmes : aptitude à intégrer la parité dans les activités techniques.
Relationnel : aptitude à discerner les besoins des partenaires et à proposer des solutions appropriées ainsi qu’à établir et entretenir des relations fructueuses avec les collaborateurs extérieurs et les autres interlocuteurs, notamment des parlementaires, le personnel parlementaire, les représentants d’organisations et le public.
Volonté constante de perfectionnement : souci de se tenir informé(e) des dernières évolutions du champ de compétences techniques concerné et de développer ses compétences.
Compétences managériales

Sûreté de jugement/aptitude à décider – discernement et sens de l’initiative, imagination et ingéniosité, dynamisme et tact ; aptitude à assurer une organisation efficace du travail visant à optimiser la productivité.
Management : aptitude à arrêter des priorités et à planifier, coordonner et suivre le travail de ses collaborateurs, et à en obtenir de bons résultats ; aptitude à adopter une approche pragmatique, notamment dans le traitement de routine des tâches administratives et organisationnelles liées à la gestion de projet.
Savoir instaurer la confiance : aptitude reconnue à traiter les dossiers et les personnes avec honnêteté et ouverture d’esprit, à susciter l’estime et le respect des pairs, des partenaires et du personnel.
Qualifications

Formation : diplôme universitaire en droit/administration publique, sciences politiques ou sciences sociales. Une spécialisation en droit constitutionnel et parlementaire serait un atout.

Expérience : au moins cinq années d’expérience avec prise de responsabilité croissante dans la gestion et la programmation de l’aide au développement, de préférence dans une organisation internationale ; connaissance du mode de travail des organisations donatrices et d’autres organisations internationales. L’expérience dans un parlement serait un atout.

Langues : excellente maîtrise du français, tant à l’oral qu’à l’écrit, doublée d’une aptitude à la rédaction ; la connaissance de l’arabe ou de l’anglais serait un atout.

Autres connaissances : connaissance des règles financières et des règles de passation de marchés du secteur public ainsi que des procédures administratives liées aux contrats. L’expérience de la gestion de contrat de la Commission européenne serait un atout.

Exigences applicables à l’ensemble du personnel

Œuvrer à la réalisation des objectifs stratégiques de l’UIP. S’acquitter de toute autre tâche ou responsabilité à la demande du supérieur hiérarchique direct.

Date d’entrée en fonctions : dès que possible, au plus tard au début avril 2019.

Contrat de collaboration externe pour un an à temps plein.

Rémunération

Le (la) Chef de projet percevra une indemnité mensuelle de 5 500 EUR ainsi qu’une allocation de subsistance. Le montant susmentionné constituera la seule rémunération.

How to apply:
Les candidatures doivent être adressées à :

Directrice de la Division des Services administratifs
Union interparlementaire
5, Chemin du Pommier
Case postale 330
CH-1218 Le Grand-Saconnex
Suisse
Tél. : +41 22 919 4150
Fax : +41 22 919 4160
Courriel : job@ipu.org

Les candidatures devront parvenir à l’UIP au plus tard le 27 mars 2019. Pour que les dossiers soient traités rapidement et efficacement, les personnes intéressées sont priées de joindre à leur curriculum vitae et au formulaire de candidature UIP (disponible à l’adresse https://www.ipu.org/ipu-job-application-form) une lettre de motivation détaillée expliquant en quoi elles remplissent les conditions requises pour le poste, explication assortie d’exemples concrets. Les candidats doivent aussi indiquer leur nationalité sans leurs soumissions.

Les candidatures reçues après la date limite ne seront pas acceptées.

La procédure de recrutement s’effectuera en accord avec les Règles en matière de passation de marchés pour les bénéficiaires de l’UE.


Apply for this Job

error: Content is protected !!