This job listing has expired and may no longer be relevant!
6 Apr 2019

Consultant en Elaboration de procédures opérationnelles standard (POS) pour la mise en œuvre d’un système de référencement les migrants

Job Description

Consultant en Elaboration de procédures opérationnelles standard (POS) pour la mise en œuvre d’un système de référencement les migrants

Added Date: Friday, 05 April 2019
Deadline Date: Tuesday, 16 April 2019
Organization: International Organization for Migration
Country: Djibouti
City: Djibouti

Durée: 2 mois

La durée de la consultation s’étale sur une durée de 2 mois à compter de la date de signature du contrat de consultance.

L’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) lance une consultance afin de développer des procédures opérationnelles standard (POS) pour la mise en œuvre d’un système de référencement pour les migrants en situation de vulnérabilités à Djibouti afin de transcrire les réflexions existantes sur la création d’un système national de référencement en faveur des migrants en situation irrégulière spécifique transitant à travers chaque région du pays : Ali Sabieh, Arta, Dikhil, Obock, Tadjourah mais également les migrants vulnérables vivant en ville de Djibouti, notamment les enfants migrants et femmes victimes d’abus et de toutes formes de violences. Dans un second temps, le/la consultant(e) sera amené à revoir les besoins en matière de renforcement de capacités des agents de l’ONARS afin de répondre aux besoins pour la mise en œuvre de leur nouveau mandat, d’agir comme point de première référence pour les migrants en situation de vulnérabilité à Djibouti. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) recherche des candidats qualifiés pour cette consultation dans le cadre du programme « Solutions pérennes pour les populations hôtes, les réfugiés et les migrants les plus vulnérables à Djibouti » mis en œuvre grâce au financement de l’Union Européenne à travers le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique et en étroite collaboration avec les acteurs du gouvernement et en particulier – l’Office National d’Assistance aux Réfugiés et Sinistrés (l’ONARS).

Objectifs de la Consultation

Le bureau de l’OIM Djibouti assurera la coordination générale de cette consultation, en étroite coordination avec l’ONARS et d’autres acteurs gouvernementaux.

Dans un premier temps, la consultance vise à finaliser les critères et catégories de vulnérabilité et procéder à une POS sur ces critères qui seront pris en charge par institutions disponibles. Les mécanismes de référencement seront développés par type de vulnérabilité.

La consultance facilitera également l’engagement avec les agences nationales et les prestataires de services chargés de la réception, de la protection et du traitement des services offerts aux migrants afin d’améliorer la qualité de la prestation des services. Le consultant se concentrera sur les questions suivantes : – Où et par quelles organisations les migrants sont-ils référé lorsqu’ils sont identifiés ?

Existe-t-il des mécanismes/instruments/procédures spéciales pour le référencement des migrants vulnérables (mineurs non accompagnés, potentielles victimes de la traite, migrant souffrant de maladies, migrants âgées) et sont-ils efficaces ou suffisants pour satisfaire leurs besoins spécifiques ? – Quelles sont les principales lacunes en matière de protection et d’assistance ? – Quelles bonnes pratiques ou pratiques prometteuses peuvent être identifiées ? Quelles approches communes, y compris les normes minimales, peuvent être mises en place pour répondre aux besoins des migrants ?
Le consultant présentera un projet de méthodologie à l’OIM avant de commencer le travail sur le terrain. La méthodologie comprendra, mais ne se limitera pas à :

Revue de la littérature : le consultant devrait examiner tous les principaux documents de programme tels que les propositions de projet, les plans de projet, les outils de supervision et les politiques et procédures préétablis en matière de référencement ainsi que les dernières publications sur les questions relatives au retour, à la protection et à la réintégration des migrants à Djibouti.

Assurer la collecte d’informations auprès de diverses parties prenantes (y compris les représentants des autorités étatiques et locales, police, garde-côtes, de la société civile, de la communauté académique, des ministères en question, le système de justice ; les conseillers et les agents sociaux, des représentants de coopération internationale). Les entrevues seront guidées par un questionnaire et se baseront sur les entrevues qui se sont déjà déroulés.

Effectuer des visites sur le terrain pour observer les pratiques et évaluer la prestation des services des institutions et organisations existantes qui travaillent sur le système de référencement, par le biais de discussions de groupe de discussion, d’entretiens individuels avec et les migrants et d’autres intervenants.

Livrables

Un rapport initial détaillant le plan de travail y compris la méthodologie. Le rapport décrira en détail une méthodologie en intégrant les tâches et des livrables suggérés dans le TDR. Cela comprendra un questionnaire finalisé et un calendrier de visites des institutions qui pourraient fournir des renseignements pertinents.

Le rapport décrira comment les lignes directrices pour la mise en place d’un mécanisme de référencement national fonctionnel et les mesures nécessaires pour renforcer celui-ci. Description de la méthode de coopération à l’intérieur du système de référencement qui devrait être fondée sur l’efficience et l’efficacité et les moyens de rendre l’aide aux bénéficiaires. Description du mécanisme de suivi du mécanisme de référencement (y compris schémas visuel) et de l’approche inter-régionale pertinente à Djibouti. Le rapport devra aussi dresser les principes guides/fondateur du système de référencement et les lacunes

identifiées pour l’opérationnalisation du système de référencement. L’annexe devra inclure :

a. les SOP et les modèles d’accords (fiche de transfert) entre les institutions et les organisations sont élaborés, en respectant la protection des données.

b. les indicateurs de performance.

c. modalités d’évaluation des risques.

d. outils de suivi et d’évaluation des services d’assistance et de protection. e. les questionnaires remplis par institutions

Présenter les recommandations de la consultation dans un atelier de validation.

Un rapport sera dédié aux besoins en matière de formations des agents de l’ONARS (y compris révision des TdR de la cellule migration) en particulier et d’autres acteurs faisant partie intégrante du système de référencement.

Qualifications et compétences requises

• Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures en droit, développement humain, sciences sociales • Capacité à respecter les échéances et les dates et à hiérarchiser plusieurs tâches • Bonne compréhension de la thématique migratoire et expérience avec des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux si possible sur la création de POS sur les mécanismes de référencement concernant les services aux migrants • Expérience sur la préparation de rapports situationnels pour les Nations unies ou des bailleurs de fonds internationaux en lien avec la migration • Expérience antérieure dans l’élaboration de manuels et/ou de code de conduite aux gouvernements, aux organisations internationales ou à l’organisation de la société civile sur les questions liées à la migration. • Parfaite maîtrise du français, de préférence aussi de l’anglais • Expérience précédente d’évaluation et de formations en matière de migration • Capacité à établir de bonnes relations de travail afin de faciliter l’atteinte des objectifs • Capacité à démontrer une approche de gestion basée sur l’obtention de résultats • Excellentes capacités d’analyse, de communication (orale et écrite), et de présentation • Acceptation de déplacement dans les régions

Comment postuler
Un maximum de 6 pages présentant une brève méthodologie de la façon dont il/elle abordera et mènera les travaux dans le délai suggéré. • Curriculum vitae pour le consultant principal et aussi tous les curriculums vitae de toute personne supplémentaire qui peut travailler sur la consultance.
• Budget détaillé pour la consultance, y compris les coûts de transport/déplacement dans les régions etc. • Au moins trois références académiques et/ou professionnelles et un résumé de projets similaires entrepris au cours des trois dernières années.
Les candidats intéressés sont priés de soumettre une offre technique et financière à l’Organisation pour les Migrations (OIM) par mail au iomdjihrd@iom.int en mentionnant dans le sujet « Elaboration des procédures opérationnelles standard (POS) pour le développement d’un système de référencement de migrants en situation de vulnérabilité à Djibouti » jusqu’au 16 avril 2019.
Les candidatures de femmes possédant les qualifications requises sont particulièrement encouragées. Uniquement les candidats présélectionnés seront contactés.


Apply for this Job

error: Content is protected !!