Wordpress job board software

This job listing has expired and may no longer be relevant!

Republication – Consultation internationale – Elaboration de la stratégie de réduction des risques de catastrophes dans les écoles et le renforcement des capacités de la gestion de l’Education dans les contextes humanitaires – Djibouti

  • Anywhere
  • Contract/Consultancy
  • Job category:
  • Post date:23 Nov 2019
  • Share job:

Job Description

Republication – Consultation internationale – Elaboration de la stratégie de réduction des risques de catastrophes dans les écoles et le renforcement des capacités de la gestion de l’Education dans les contextes humanitaires – Djibouti

Job no: 527094
Position type: Consultancy
Location: Djibouti
Division/Equivalent: Amman(MENA)
School/Unit: Djibouti
Department/Office: Djibouti, Djibouti
Categories: Education
Apply now
Les candidats qui ont déjà postulé n’ont plus besoin de repostuler

I.       Contexte et justification

La République de Djibouti située dans la corne de l’Afrique, à l’embouchure de la mer rouge et du golfe d’Aden, partage ses frontières avec l’Ethiopie, la Somalie et l’Erythrée. Le pays a une superficie de 23, 200km2. Le climat est aride avec une précipitation moyenne annuelle de l’ordre de 150 mm. Le pays qui a une population d’environ 948 249 en  2017 est exposée à de nombreux aléas naturels notamment la sécheresse, les inondations, et les séismes avec des impacts et des dégâts sur les enjeux humains et économiques. Le pays est aussi confronté aux mouvements des populations dus principalement aux conflits dans les pays voisins, au changement climatique et à la migration économique. Trois camps de réfugiés situés dans les régions d’Ali Sabieh (Ali Addeh et Holl-Holl) et d’Obock (Markazi) accueillent plus de 29,000 réfugiés originaires de la Somalie, de l’Ethiopie, de l’Erythrée et du Yémen.  Les déplacements dus au changement climatique et à la sècheresse n’ont pas été évalués et la situation reste quelque peu méconnue.

Entre le 19 et le 20 mai 2018, Djibouti a été affecté par de sévères intempéries causées par le passage du cyclone tropical « Sagar ». Les vents, les fortes précipitations, et les crues subites ont provoqué des inondations en particulier dans la ville de Djibouti et sa banlieue de Balbala. Entre 20 000 et 30 000 personnes ont été touchées par cet évènement. Le cyclone, unique en son genre dans la région, a causé des dégâts majeurs sur les logements et les infrastructures routières et scolaires. Pour répondre rapidement à cette catastrophe, le gouvernement avec l’aide des partenaires techniques et financiers (PTF) a entrepris une évaluation rapide des dommages physiques et des pertes économiques encourus dans les secteurs les plus touchés par le cyclone, et l’impact sur les citoyens, dans le seul but d’identifier les besoins de reconstruction et d’assistance à la population touchée, mais également de relancer les services sociaux et économiques. L’impact du cyclone tropical Sagar sur le secteur de l’éducation à Djibouti a été significatif : (i) Le cyclone a retardé la tenue des examens de fin d’année d’une semaine pour 135 000 élèves (ii) 13 écoles primaires, 3 collèges et un lycée technique ont été partiellement endommagées ; (iii) les ressources scolaires et le mobilier de 14 écoles primaires, 3 collèges et un lycée technique ont été endommagés ou détruits.

Face à cette situation, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFOP) a conclu à la nécessité de renforcer les capacités de son personnel sur la gestion de l’éducation dans les contextes humanitaires et de l’élaboration d’une stratégie et d’un plan de réduction des risques de catastrophe spécifiques au secteur de l’éducation afin de minimiser les conséquences des catastrophes naturelles dans les écoles.

2.   Objectifs

Cette consultation a pour objectif de :

Renforcer les capacités de 30 personnels du MENFOP sur la gestion de l’Education en situation d’urgence et la réduction des risques de catastrophes et de conflit.
Développer une stratégie nationale de réduction des risques de catastrophes et un plan d’action pour le secteur de l’éducation qui contribue à minimiser les conséquences des catastrophes naturelles sur l’éducation
Organiser deux ateliers de dissémination de la stratégie et du plan à Djibouti ville et dans l’une des régions de l’intérieur
3.      Méthodologie

Le ou la consultante devra développer une note méthodologique au plus tard 5 jours après la signature de son contrat. Une fois la note méthodologique validée, la consultation pourra démarrer à proprement parler.

Le ou la consultante travaillera avec l’équipe qui sera mise en place au sein du MENFOP et l’UNICEF pour développer les termes de référence et l’agenda de la formation des personnels du MENFOP sur la gestion de l’éducation dans les contextes humanitaires y compris la réduction des risques de catastrophes. Il ou elle devra conseiller l’équipe nationale dans la sélection des participants à la formation. Cette formation devra être basée sur le manuel[1] des normes minimales de l’INEE[2] et servira de base aux travaux d’élaboration de la stratégie pour la réduction des risques de catastrophes dans les écoles et de son plan d’action.

Dans le cadre de l’élaboration de la stratégie, le consultant devra procéder à une analyse documentaire en prenant en compte le plan d’action de l’éducation 2017-2020, le plan d’organisation des secours en cas de catastrophes (ORSEC), le Plan d’action pour la mise en œuvre du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes à Djibouti 2019-2022, le rapport d’évaluation du cyclone Sagar et tous les autres documents pertinents. Cette analyse documentaire devra permettre de faire une analyse de la situation et une cartographie du contexte humanitaire du pays sur la base de laquelle la stratégie sera définie. Le ou la consultante conduira des missions de terrain dans les écoles et pourra organiser, au besoin, des entretiens individuels et de groupe avec des informateurs clés y compris les cadres du ministère, les enseignants et directeurs d’écoles et les élèves. Les entretiens qui se feront sur la base de questionnaires validés par l’équipe nationale devront tenir compte du genre et de la répartition géographie des écoles dans le pays.

Les produits de la consultation devront être validées par l’équipe nationale au cours d’un atelier qui sera animée par le ou la consultante.

[1] https://inee.org/system/files/resources/INEE_Minimum_Standards_Handbook_2010%28HSP%29_FR.pdf

[2] Réseau Interagence pour l’Education en situation d’urgence

4. Livrables

Une note méthodologique
Un rapport de formation des personnels du ministère
Un document de stratégie de réduction de risques de catastrophes dans les écoles intégrant les commentaires des parties prenantes
Un plan de mise en œuvre de la stratégie
Un Rapport des ateliers de dissémination
5. Calendrier des activités TDR Formation Educ en Urgence et DRR (1).docx

6.    Supervision

Le consultant sera sous la supervision directe du chef du programme éducation et adolescence avec comme deuxième superviseur la représentante adjointe. Il devra soumettre tous les produits de la consultation au chef de programme et à défaut à la représentante adjointe et à l’équipe au sein du MENFOP pour revue avant finalisation.

7.  Lieu de consultation et conditions de travail

La consultation aura lieu à distance et dans le pays à travers deux missions. La première mission démarrera une fois que la note méthodologique aura été validée par l’équipe nationale. Le consultant sera logé dans les bureaux de l’UNICEF Djibouti et dans les locaux du MENFOP. Il sera amené à effectuer des missions de terrain.

Le ou la consultant(e) devra disposer de son propre ordinateur et devra assurer les différents déplacements dans la ville de Djibouti.  Toutefois, tout déplacement à l’intérieur des régions dans le cadre de la mission sera assuré par l’UNICEF.

8.  Rémunération

L’offre financière couvrira les dépenses suivantes :

Les honoraires,
Les indemnités journalières pour le séjour à Djibouti (incluant les frais de subsistance, hébergement, communications, déplacements dans la ville et sur le terrain, autres frais de reproduction). Le montant total dépendra du nombre de jours effectifs sur le terrain.
Les billets aller-retour en classe économique seront à inclure dans la proposition du consultant. UNICEF s’assurera que le tarif donné est raisonnable par rapport au trajet.
Tout autre frais sera à la charge du consultant, notamment visa et vaccins. Le consultant devra fournir une preuve de sa couverture médicale le couvrant durant la mission.

9. Termes de paiement

Le ou la consultante sera payé à la soumission de factures relatives aux différents livrables, sous réserve de validation par le superviseur de la consultation. Le paiement se fera comme suit :

Une note méthodologique : 20%
Un document de stratégie de réduction de risques de catastrophes dans les écoles intégrant les commentaires des parties prenantes 40%
Un plan de mise en œuvre de la stratégie : 40%
10.  Qualifications

Diplôme universitaire supérieur en pédagogie, environnement, géographie ou autre diplôme pertinent ;
8 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation en situation d’urgence, de la RRC et de la mise en œuvre des projets et programmes de RRC ;
Bonne connaissance technique et expérience dans les programmes de réduction des risques de catastrophes et la réalisation de l’évaluation de la sécurité dans les écoles ;
Expérience confirmée dans la conduite et la rédaction d’analyses et d’études dans les domaines de la RRC et dans le développement de stratégie
Expérience approfondie des méthodes de formation interactives pour adultes et enfants, ainsi que de solides compétences en facilitation ;
Bonnes aptitudes à la communication ;
Connaissance du contexte social, culturel, politique et économique local de Djibouti est un atout ;
Bonne maitrise de la langue française, lu, écrit et parlé couramment
Compétences informatiques, y compris la navigation sur Internet.
11. Processus de soumission

Les candidats intéressés devront postuler directement sur le site internet de l’UNICEF www.unicef.org/employ en incluant les documents suivants :

–              Un CV à jour et une lettre de couverture

–              La proposition techniques et financière indiquant les dates de disponibilités

Chaque soumission devra inclure le taux journalier des honoraires ainsi que les autres frais conformément à la section 9.

la RRC et de la mise en œuvre des projets et programmes de RRC ;
Bonne connaissance technique et expérience dans les programmes de réduction des risques de catastrophes et la réalisation de l’évaluation de la sécurité dans les écoles ;
Expérience confirmée dans la conduite et la rédaction d’analyses et d’études dans les domaines de la RRC et dans le développement de stratégie
Expérience approfondie des méthodes de formation interactives pour adultes et enfants, ainsi que de solides compétences en facilitation ;
Bonnes aptitudes à la communication ;
Connaissance du contexte social, culturel, politique et économique local de Djibouti est un atout ;
Bonne maitrise de la langue française, lu, écrit et parlé couramment
Compétences informatiques, y compris la navigation sur Internet.
Chaque soumission devra inclure le taux journalier des honoraires ainsi que les autres frais conformément à la section 9.

Administrative Clause: Remarque :

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.
L’UNICEF applique une politique de zéro tolérance par rapport à l’exploitation et l’abus sexuel, et à toute forme de harcèlement, incluant le harcèlement sexuel, et la discrimination. Tous les candidats sélectionnés devront alors être soumis à une vérification rigoureuse de références et d’antécédents

Advertised: Nov 21 2019 E. Africa Standard Time
Application close: Nov 30 2019 E. Africa Standard Time

APPLY NOW: http://jobs.unicef.org/mob/cw/en-us/job/527094

Apply for this Job

  • No Tags

342 total views, 7 today

Top